Retour à l'accueil du site





Julien FREU


Ce qui est enfoui


Un petit coin de province en 1990, des enfants qui disparaissent, un gendarme implacable chargé de l’enquête, une entreprise mystérieuse qui protège ses secrets, des bandes d’ados qui jouent aux détectives ou aux voyous, un homme bizarre qui erre autour du village, une clairière où un phénomène étrange se révèle peu à peu… Voilà quelques éléments qui placent ce roman au confluent de plusieurs genres : le roman d’initiation d’ados en quête d’émotions, le polar autour de l’enquête sur les disparitions, le fantastique autour de la clairière maléfique. Et ce qui unifie l’ensemble, ce sont les personnages auxquels on s’attache et qu’on suit avec curiosité au fil de leurs aventures.

Dès le premier chapitre, on apprend qu’un collégien a disparu et le proviseur a rappelé les règles de sécurité : « Ne vous aventurez pas dans les bois et les champs qui nous entourent. Ne vous éloignez pas de la route. Et surtout, ne soyez jamais seuls. » Facile à dire mais pour Ben, poursuivi par les caïds de "la bande du garage", la fuite à travers bois pour rejoindre la maison au plus vite est sa seule chance. Malheureusement il n’est pas seul dans le bois et il devient le deuxième disparu d’Estanville.

Le capitaine de gendarmerie Claude Ernevin est en rage. Une rage froide, qui le rend plus glacial encore, plus déterminé, plus implacable. Ce prédateur le défie et il n’aime pas ça. « Je vais te retrouver et je vais te tailler en pièces ». Il lui faut des infos sur ce qui se passe au collège, sur ce qui a poussé Ben à transgresser toutes les règles, sur tout ce qui pourrait sembler bizarre dans et autour de l’établissement. Et pour cela il a un agent infiltré.

Son espionne, c’est sa fille Aurore, qu’il élève seul depuis la mort de sa femme, sa fille à qui il tient comme à la prunelle de ses yeux, à qui il a inculqué ce qu’il faut d’autodéfense pour se sentir plus solide, sa fille qui a un caractère aussi trempé que le sien.
Elle lui donne des renseignements sur la nouvelle victime, Ben Ouvin, un élève de quatrième, et sur "la bande du garage", « Des troisièmes mais ils ont dû redoubler au moins deux fois. Ils terrorisent tout le collège. Ils sont super violents. »
Elle évoque aussi une rumeur. « Il y aurait un "homme qui marche". Un type qui passerait son temps à marcher, dans les bois, sur les sentiers entre les différents villages des environs. Y a plein d'élèves qui disent l'avoir croisé. »
Et puis, au collège, « il y a ce type qui fait l'entretien et le ménage. Il a un regard qui ne me plaît pas. Il a des horaires assez libres. Il a les clés de tout le collège. Il passe inaperçu. Il ne porte pas d'alliance. Et il passe la serpillière dans les toilettes des garçons à l'heure de la récré. Ce serait plus logique qu'il la passe pendant les cours, quand elles sont vides, non ? »
Tous ces renseignements sont précieux pour le capitaine. Des pistes pour son enquête…

Aurore a trois copains. Jérémie qui est amoureux d’elle. Guilhem qui n’a peur de rien, « un gosse au sang froid et au regard fou ». Dario, genre premier de la classe, passionné par l’astronomie et les dinosaures. Ils font partie tous les quatre du club de jeux de rôle initié par un surveillant du collège. Mais les aventures « en vrai » c’est plus palpitant. Aussi quand Jérémie raconte qu’il a vu un fantôme, ils profitent des vacances pour se lancer à sa recherche dans la forêt.

Il faut dire qu’il se passe de drôles de choses dans cette forêt et plus précisément aux abords d’une clairière que l’entreprise Distoria veut acheter. Cette société, personne ne sait exactement ce qui s’y passe. Sauf les membres du personnel mais ils sont tenus au secret professionnel et tout est tellement segmenté et cloisonné que chacun dans sa tâche ignore tout de l’ensemble. D’éminents scientifiques y font des recherches mais sur quoi, c’est un grand mystère.

Peu à peu, en alternance, nous suivons l’enquête du capitaine Ernevin sur la disparition des deux collégiens, les imprudences d’Aurore et ses copains, les excès de la bande du garage et les dysfonctionnements de plusieurs employés de Distoria. Tout se mêle et converge vers la clairière au milieu de la forêt. Quant à savoir Ce qui est enfoui dans cette clairière, suspense…
Un roman original, transcendant les genres, qui explore avec bonheur les territoires de l’imaginaire.

Serge Cabrol 
(01/02/23)    



Retour
Sommaire
Noir & polar







Julien FREU, Ce qui est enfoui
Actes Noirs

(Janvier 2023)
368 pages - 22,80

Version numérique
16,99














Julien Freu
est né en 1978.
Ce qui est enfoui
est son troisième roman.