Retour l'accueil du site





René
de Obaldia

Le défunt


Un petit théâtre intime, un accueil des plus chaleureux, la soirée commence très bien !
Le décor dans lequel nous attendons le début de la représentation est certes plutôt sombre, à l’image de son titre peut-être ?
Et bien NON, vraiment pas du tout !
Voilà un défunt qui procure un grand moment de joie de vivre ! Voilà une pièce dont le nom cache bien son jeu, et quel jeu !

Son auteur, monsieur René de Obaldia de l’Académie française, dramaturge, romancier, poète et centenaire, nous régale comme de coutume avec un texte raffiné, ciselé, plein d’humour et de fantaisie.

L’histoire croustille. Elle s’annonce pourtant sombre et nostalgique, mais le surgissement rapide du comique offre un contraste saisissant et séduisant à souhait.
Un surgissement, qui de rebondissement en rebondissement, évolue en jaillissement et pénètre toute la pièce... Le spectateur n’est pas au bout de ses surprises !

Les deux acteurs, Patrick Rouzaud et Mahmoud Ktari incarnent les personnages avec brio. Leur interprétation déploie une palette expressive si vaste que leur talent éclate et nous laisse sous le charme.
Charme d’autant plus tangible qu’ils évoluent à quelques centimètres de nous, d’une part, et utilisent des subterfuges pour créer une complicité acteurs/public d’autre part.

La mise en scène de Patrick Rouzaud est inventive, décalée, drôle, efficace.
Pas de moyens hollywoodiens, pas de machinerie époustouflante, et pourtant elles tournent !...

Alors, pour comprendre cette phrase, et surtout, pour voir un excellent spectacle deux fois nominé aux P’tits Molières 2019... Précipitez-vous !

Catherine Arvel 
(21/10/19)    



Retour
Sommaire
Une loge
pour le strapontin











La Croisée des Chemins

43 rue Mathurin Régnier
75015 PARIS


Mise en scène
Patrick Rouzaud

Avec
Mahmoud Ktari
et
Patrick Rouzaud



René de Obaldia
né le 22 octobre 1918

Bio-bibliographie
sur Wikipedia