Retour à l'accueil du site






Rencontres, expositions, festivals, salons...
Vagabondez avec nous dans le domaine de l'écrit.




21e Prix Renaissance de la Nouvelle

Christina MIRJOL, Les petits gouffres (Mercure de France)

Ottignies-Louvain La Neuve, ville universitaire proche de Bruxelles, devient chaque année, au mois de mai, la capitale de la nouvelle avec la remise du Prix Renaissance de la Nouvelle (créé en 1992 par Michel Lambert et Carlo Mazoni) dont le palmarès est prestigieux et qui mérite d'être largement connu.

Le Prix Renaissance de la Nouvelle 2012 a été remis, dans le Théâtre de Brocly, à Christina Mirjol pour Les petits gouffres publié au Mercure de France.

Michel Lambert (Président du jury) :
Il est difficile de définir votre recueil de nouvelles. La nouvelle contemporaine est en plein renouveau. Elle est souvent protéiforme. Votre recueil a quelque chose de proustien. Des souvenirs anciens sont convoqués. Ils sont issus de l'enfance ou de l'adolescence après avoir été enfouis. Les souvenirs sont menaçants, troublants. Ils surgissent sans prévenir et en convoquent d'autres. Les histoires se faufilent entre les détails et parfois enjambent les époques. C'est une chorégraphie bien orchestrée. Tout se passe au bord de petits gouffres dans une sorte de clair-obscur. Le doute s'insinue dans les images de la mémoire. Le lecteur devient spectateur de vos personnages. L'écriture est très originale, parfois orale, tout en plongeant aussi dans l'écrit. L'oralité de votre écriture n'est pas de la facilité ou de la négligence. C'est une oralité travaillée. Les phrases répétées sont comme le tâtonnement de la mémoire, comme si vos personnages voulaient répéter un fragment de souvenir pour ne pas l'oublier. Les alexandrins qui apparaissent ajoutent à l'oralité. Vous avez aussi l'art du point de vue car vous passez du "je" au "il". Parfois le narrateur semble trop ému, il suffoque et donc passe du "je" au "il" pour prendre de la distance face au souvenir. On pourrait dire que votre écriture est sophistiquée mais elle sonne très juste. Un équilibre se crée entre l'originalité d'un style et les thèmes abordés.

Lire la suite : questions du jury et réponses de Christina Mirjol



Vous pouvez nous envoyer vos infos en cliquant ici.










Christina Mirjol
Les petits gouffres

Mercure de France






Voir le palmarès
1992-2012
du Prix Renaissance
de la Nouvelle